CMS un script, mais pas n’importe lequel !


Information sur les CMS



 

 

Bien le bonjour à vous tous,

 

De quoi allons-nous discuter aujourd’hui ?

 

D’un sujet qui divise ou qui peut rassembler la sphère des webmasters se sont les CMS.

 

Pour ce faire nous verrons au fil des semaines ou mois les différents CMS open source qui seront passé au crible, afin de vous apporter le plus de renseignements possible pour que vous puissiez faire votre choix pour un futur projet.

 

– 1er partie : Aujourd’hui nous verrons WordPress, Joomla et Drupal

– 2ieme partie : Le guide des CMS open source : eZ Publish – HippoCMS – Jahia

 

Ou que vous porte votre souris sur la toile, il est très fréquent de voir le questionnement des webmasters sur quel CMS est-je besoin pour créer mon site ? Lequel est le plus approprié pour moi, est-il facile à installer à adapter à ce que je veux et surtout à mes connaissances en code (certain bidouille, d’autre sont des codeurs dans l’âme, et les autres n’y connaissent pratiquement rien).

 

Dans le deuxième cas celui des codeurs hors pair, généralement, ils se font un CMS maison comme on dit, mais bon, il ne s’agit pas spécifiquement des experts aujourd’hui en codage, mais pour tous et plus pour les bidouilleurs du dimanche ou mieux si possibles.

 

La panoplie de CMS proposé sur le web est assez importante, pour que je ne puisse les faire tenir dans un seul article, sinon c’est un oreiller pour vous, et une tendinite des doigts pour moi 😆 .

 

Mais d’abord voyons la base, qu’est-ce qu’un CMS ?

 

Le choix du CMS

 

On ne met pas la charrue avant les bœufs, tout de même 😎 .

 

 

CMS un atout pour votre site, mais lequel prendre ?



 

 

Un CMS (Content Management System) et dans la langue de Molière le système de gestion de contenu (SGC), c’est un script destiné à la conception de n’importe quel site web toute thématique confondu.

 

Cet outil est souvent présenté comme étant facile à intégrer et à gérer, ne demandant pas ou peu de connaissances en code HTML, mais le dézippage de coffrage, ce n’est pas des plus heureux :roll: et dès lors que vous souhaiter améliorer, adapter ou donner un peu d’originalité, là ça commence à devenir plus problématique.

 

Et c’est là que l’on voit les pauvres malheureux qui ne s’y connaissent pas beaucoup ou si peu, se ruer sur les forums spécialisés ou les communautés pour demander conseil, et réalise souvent qu’ils n’ont pas pris le CMS qui leur convenait, c’est soit parce qu’il leur à été conseillé par un pote qui ne jure que par un type de CMS, ou une grande renommé d’un de ses scripts.

 

Les opinions sur ces systèmes ont toujours divisé les pros, les divergences d’opinions font toujours débat, alors sans parti pris de ma part, donc inutile de venir me houspiller… 😉

 

Car pour moi, un bon CMS quel que soit le nom qu’il porte, la renommée et je ne sais quoi encore, se doit d’être opérationnel dans tous les sens du terme avant tout et approprier à son utilisateur et le type de site auquel il sera associé.

 

Bon jusque-là rien de compliquer, mais voilà, les CMS se présentent sous deux formes : les open sources et les payants et ce n’est pas tout, dans chacune de ses catégories, vous avez aussi ceux qui sont spécifiques à un type de site ou d’emploi particulier.

 

Nous verrons d’abord les gratuits.

 

 

Les CMS Open sources

 

 

Ils sont très nombreux et chacun propose des fonctionnalités précises plus adaptées à tels usages ou autre fonction.

 

Dans la section open source en voici quelques-uns, nous avons le wordpress, le Drupal, Joomla, EZ publish, HippoCMS, Jahia, Liferay, Typo3, Thélia, Arfooo, etc.

 

Bien sur les trois premiers WordPress, Drupal, et Joomla, sont pour la grande généralité des webmasters comme faisant partie des plus renommés, ils rassemblent chacun une importante communauté d’experts qui contribue à leur développement.

 

Aujourd’hui, nous verrons ces trois-là.

 

 

CMS WordPress

 

Worpress

 

Le WordPress existe depuis 2003, présenté sous licence GPL, développé en PHP sur une base de MySQL. Il fut conçu à la base pour le blogging, il a su s’adapter et se diversifier en type de diversité de site grâce à une source importante de modules (des dizaines de milliers).

 

Les avantages du WordPress

 

Nombreux sont ceux qui s’accordent à lui donner une facilité de prise en main de l’interface de gestion, accompagnée d’un large choix de plugins et de templates, une excellente capacité pour le référencement, et de nombreuses extensions permettant une mise en place des réseaux sociaux.

 

Les inconvénients du WordPress

 

La personnalisation de ce CMS, oblige souvent le webmaster à installer de nombreux plugins (modules) qui surchargent cet outil et surtout peuvent être incompatible les uns avec les autres et conduisant à des bugs, attention de prendre gare aux mises à jour et faille de ces modules, le tout gratuit parfois peut être problématique (j’ai dit parfois).

 

Les fréquentes mises à jour du WP, peuvent être pénibles à la longue, surtout si vous avez quelques extensions présentes et qui ne sont pas toujours compatibles et là, les dysfonctionnements de votre CMS vont vous rendre chèvre.

 

Une petite précision, dès lors que l’on souhaite le modifier et autre, il n’est pas si facile de mettre les mains dans son code, vous risquez de passer quelque temps sur les supports pour le comprendre.

 

Maintenant, je serais mal placé pour lui jeter la pierre, puisque nous sommes sur ce CMS sur liens internes et que pour ma part en terme de gestion et d’utilisation, il est impeccable (pour sur, ce n’est pas moi qui code 😆 ).

 

 

CMS Drupal

 

Drupal

 

Plus anciens que le WP, le CMS Drupal date de 2000, il est sous licence GNU GPL et conçu sur les bases des techniques LAMP et sur une armature framwork symphony 2. Il est assez complet et équilibré, et accepter pour de nombreux usages.

 

Les avantages de Drupal

 

Il possède une grande capacité de création de types de contenu approprié à des typologies d’articles spécifiques, il est le CMS des sites sur mesures, il est classé comme l’outil idéal pour des projets compliqués, diversité d’utilisation même les plus spécifiques, son codage est propre clair et logique les développeurs adhèrent très vite, car rapide de prise en main et d’adaptation pour le site.

 

Les inconvénients de Drupal

 

Il n’est pas pour les débutants, il faut bien maitriser son PHP, HTML et CSS afin de le personnaliser (pas à la portée du bidouilleur du dimanche, navrée).

 

Il est moins riche en templates et plugins, qui peuvent néanmoins alourdir ce CMS, donc bien le configurer.

 

Le multi-site n’est pas son point fort, bien qu’a la base, il soit fait pour, mais sa pauvreté en outil le relègue en mauvaise position par rapport à d’autres.

 

Ha, j’oubliais, il a une particularité, si vous souhaiter demander un coup de main dans la communauté de Drupal, passez par la case apprentissage : apprendre le langage Drupalien 😉

 

Pause

 

Bon voici pour les deux premiers avant de passer au dernier, pause café pour tout le monde et pour moi massage des mains. 😆

 

C’est fait allez, on reprend et personne ne dort, c’est bientôt fini.

 

 

CMS Joomla

 

Le CMS Joomla est un (fork ou embranchement) en faite, il découle en droite ligne du CMS Manbo, il vit le jour en 2005, il est-ce que l’on appelle une solution communautaire sous licence GNU GPL, écrit en PHP sur une base de MySQL.

 

Joomla

 

Les avantages de Joomla

 

Il est pour tout utilisateur et principalement les novices, simple d’utilisation et d’installation, il se base sur 5 types d’extensions qui gère une fonction bien spécifique (pas moyen de se planter), les composants, les modules, les plugins, template et langue.

 

Il comprend une large communauté et une diversité d’extensions qui permettent à tout un chacun de le personnaliser et d’en faire un site sur-mesure, considérer comme agréable, il convient surtout aux sites, disons classiques de gestion de contenu.

 

Les inconvénients de Joomla

 

On le disait sensible à de nombreuses failles de sécurité ( la simplicité attire) qui semble à présent se corriger grâce aux dernières versions, mais la maintenance de ce CMS n’est pas son fort.

 

Comme de nombreux scripts attention à la stabilité de maintien lors des ajouts d’extensions, et surtout à leur mise à jour il semble pêcher sur cela. Il ne semble pas être optimisé pour le référencement.

 

À tort ou à raison, le CMS Joomla qui fut en son temps au box-office en prenant la tête de liste, semble décliner peu à peu, il reste en cela un CMS surtout pour les débutants, puisque dès lors qu’on souhaite le pousser et le perfectionner, il risque rapidement de devenir une usine à gaz.

 

 

Voici pour les trois CMS les plus réputés, vous avez mérité de souffler et moi aussi.

 

Ceci est surtout à titre indicatif, donc inutile de polémiquer sur le meilleur CMS.

 

Par contre, si vous souhaitez préciser tels ou tels avantages ou inconvénients qui permettraient d’en apprendre plus sur ses scripts, ne pas hésiter à intervenir sur le forum.

 

Le deuxième chapitre sur les CMS open source avec Les CMS open source : eZ Publish – HippoCMS – Jahia

Les commentaires directement sur le forum

Guide pour conception de site web d'autres informations d'optimisation