Communication web avec un Community Manager


Définition et explication d’un Community Manager



 

 

Salut la compagnie,

 

Comment allez-vous ?

 

Vos vacances se sont bien passées ? Et pour ceux qui partent à peine vite, vite, il ne reste qu’une quinzaine de jours avant la rentrée, profitez bien chanceux que vous êtes…

 

Cette semaine, je me suis décidé à vous parler du Community Manager.

 

Mais qu’est-ce donc que le CM (pour les fainéants ou fainéantes comme moi 😆 ) ou Community Manager ou encore gestionnaire de communauté ?

 

Polyvalent CM

 

Je trouve tout de même assez relativement simpliste que l’on dise un gestionnaire de communauté, car cela ne se résume pas à seulement une animation sur les réseaux sociaux.

 

Dans le cas d’un Community manager évoluant sur le web, car bien sûr, il existe d’autres spécificités que le web, comme celui qui possède aussi une entreprise ou société, un commerce réel ayant pignon sur rue.

 

Là, je vous parle de celui qui officie uniquement sur la toile, ainsi pas de dérapage dans ma définition du CM.

 

Je nommerai le Community Manager du Web 2.0

 

 

Community manager un commercial et un expert en communication



 

 

En faite, le CM c’est un métier, hey oui, et pas n’importe quel métier qui prend peu à peu de l’importance, tout comme l’est le référenceur, le concepteur de site, le graphiste web, etc.

 

Le Community manager ne se résume pas à seulement avoir de l’interactivité sur les réseaux, il englobe une ribambelle de casquettes, voyons cela ensemble.

 

Un community manager doit est un humain irréprochable, à cela je sous-entends, un relationnel sans ombre au tableau, toute trace de sa présence ne peut être synonyme de virulence propos désobligeant et autre petit effet colérique inadéquat à cette profession (holà, on est mal partie).

 

Calme et sang-froid

 

 

Le Community Manager on-site

 

 

Pour le site en lui-même que l’on vende ou pas, avoir un CM dans son équipe, c’est avoir un humain qui représente sa marque, sa boite, son site.

 

Il doit connaitre les valeurs inhérentes véhiculées par le site, il se doit d’être impliqué totalement dans la boite, être conscient des enjeux et des objectifs, avoir connaissance des défauts et des qualités de la dit entreprise, son historique, et tout ce qui fait l’essence même d’un site.

 

Tout cela dans une vision lui permettant de faire face aux différentes situations et crises à éviter ou pouvoir rétablir l’entreprise d’une mauvaise situation.

 

Mais ce n’est pas son seul et unique rôle au sein du site, il se doit de pouvoir être un bon rédacteur, a faire puisqu’il représente une marque autant véhiculer une bonne image de la société et autant que se soit lui qui s’investisse au sein des différents articles et des commentaires qui en découle, pour cela, il doit avoir l’originalité qui caractérise ce métier afin de pouvoir amener plus de visiteurs, interpellé et accrocher l’internaute, faire le buzz 😉 .

 

Multitache community manager

 

Ensuite et là est aussi une des cordes à son actif concernant le CM, il doit pouvoir être vendeur (compréhensible pour une boutique en ligne), même dans le cas d’un site n’ayant aucun but commercial, vous me suivez…

 

Je m’en explique :

Il doit pouvoir créer une tendance, conduire l’internaute ou les professionnels du web à vouloir suivre le point vu qu’il aura su étayer sur ces articles, pas faciles à faire, créer une mouvance et que les gens le suivent librement sur cette voie…

 

La gestion des commentaires et avis n’est pas des moindres pour le CM, après tout, c’est un humain ou une humaine, il doit rester dans le cas d’avis négatifs ou de commentaires plus que déplaisants, il se doit de garder un flegme légendaire (ce n’est pas à la portée de tout le monde, croyez-moi) et bien notre CM, doit être capable de répondre à une critique, par une réponse constructive et ramenant à de meilleurs sentiments son auteur.

 

Il se doit de répondre à chacun des commentaires, avoir une interaction avec les internautes présents sur le site, c’est un des points importants de ce métier.

 

Voilà en ce qui concerne le CM on-site

 

On va faire un tour sur son job à l’extérieur…

 

 

Le Community Manager off-site

 

 

Là on attaque en premiers lieux bien sûr les réseaux sociaux, il doit être réactif sur les réseaux et bien les connaitre, les publications concernant le site qu’il représente, avoir une place dans de nombreuses communautés virtuelles et même en créer une afin interagir avec tous personne susceptible d’être intéresser. Avoir les techniques pour une automatisation de publication sur les réseaux lui seront un grand plus.

 

Réseaux sociaux CM

 

Être toujours informé des différentes évolutions des outils qu’il utilise pour sa communication tout comme le fait chaque pro par une veille, il lui faut pouvoir être à la page.

 

Avoir la faculté d’animer, de créer l’évènement, de rassembler, de modérer au besoin, et surtout de rassembler ou fédérer (là, c’est peut-être trop fort comme mot) les autres pros du web, afin de partager et donner plus de visibilités à l’enseigne qu’il représente.

 

Il doit aussi suivant la thématique du site, avoir une présence au sein des forums spécifique à la catégorie du site, toujours dans le but de véhiculer l’image du site, courtoisie et un brin de malice lui seront essentielles dans cette fonction, pas facile de faire face aux autres pros qui sont moins courtois ou qui ont la grosse tête.

 

À tout instant il doit être capable de renverser une mauvaise situation en un événement positif, quelles que soit l’attaque, diplomatie, courtoisie, seront ces maîtres mots.

 

 

Un Community Manager sur le web, ses qualités

 

 

Donc pour résumé, les qualités humaines d’un CM en plus de ces différentes qualifications professionnelles, qu’il faut avoir pour se métier :

 

Diplomatie, sociabilité, une touche d’empathie (mais pas trop), courtoisie, un relationnel au top, originalité, un brun malicieux (parfois plus), un bagou extraordinaire, zen attitude, calme et sang-froid à toute épreuve (plus facile à dire qu’a faire) être un commercial à tout instant tout simplement.

 

Mais n’oublions pas qu’il est avant tout un être humain et que pour faire cette activité professionnelle, il faut avoir un sacré contrôle de soi et ne pas être timide ni asociale.

 

Qui se sent l’âme d’un Community Manager, vous…

 

Futur Community Manager

 

Alors comme dans toutes professions, vous avez ceux qui ont l’expérience sur le terrain (virtuel) mais vous avez aussi depuis 2011 Des formations pro en Community management (proposé par l’EEMI et Sup’internet) ainsi qu’un Master Web de Community management et réseaux sociaux par l’INSEEC ou aussi la Sorbonne qui prépare au Master 2 Pro expert Média.

 

Si j’en ai oublié, n’hésitez pas à me le faire savoir sur le forum

Les commentaires directement sur le forum

Guide pour le référencement d'autres informations d'optimisation