Quelques modifications à l’horizon pour faire du référencement


Une nouvelle façon de percevoir le référencement



 

Salut à vous tous,

 

On va discuter de stratégie de réf et de nouvelles perspectives, nouvelles si on veut.

 

À force de lire les news actualités sur le SEO, on finit par en perdre son latin, déjà que ce n’est pas facile pour les agences de référencement et les référenceurs freelances, mais alors c’est bien pire pour les webmasters propriétaires de site, de e-commerce qui essaye tant bien que mal de prendre une petite place au soleil, souhaitant tout simplement obtenir une meilleure place dans les serp’s.

 

Les changements incessants des algos de Google, ne favorise en rien la compréhension que l’on peut avoir d’une bonne stratégie de réf, en plus en sachant qu’il ne contrôle pas comme il faut ses bestiaux, comment voulez-vous aujourd’hui vous y retrouver.

 

Incroyable

 

Nous tous, simples mortels (là, je parle de ceux qui ont des petits sites, et qui ne brasse pas des millions chaque mois 😆 ) il faut bien essayer de démêler le vrai du faux, et surtout nous débrouiller nous-mêmes en essayant d’apporter un brin de notoriété et de visibilité à nos sites, mais comment faire, quelle est la bonne stratégie à présent et surtout dans l’avenir.

 

Car revenir sans cesse, recommencez inlassablement, modifiez en permanence nos manières de faire, c’est harassant et surtout parfois cela n’amène à rien.

 

La course difficile de la première page



 

On sait une chose, c’est que trop de lien tue le lien, OK, mais comment se faire connaitre des internautes et surtout être en première page des moteurs, car soyons certains la première page est porteuse, 80 % des personnes ne vont pas plus loin.

 

Mais on ne peut pas tous être en première page, il ne faut pas se leurrer ou alors la première page ressemblerait à un parchemin de milliers de kilomètres, ou pire encore la course folle des fous du volant …

 

Les fous du volant

 

Bon déjà un bon point à savoir ne recopiez pas ce que font les gros sites, vous n’avez pas le fric, moi non plus d’ailleurs, ni les sites qui sont une horreur en terme de lien, de pub et autre et qui par miracle n’ont jamais écopé d’une belle sanction, cela arrivera un jour.

 

On sait tous que les moteurs de recherches privilégient la qualité à la quantité, le contenu à une ribambelle de lien.

 

Et on sait que tous évoluent en permanence, les algos et leur manière de concevoir le web.

 

Les moteurs améliorent leur capacité sémantique et principalement incorporent le fait de mentionner la marque ou le domaine.

 

Le brevet panda en 2014 change la donne

 

Depuis l’arrivée en avril 2014 du brevet déposé, le « Panda brevet » il eut pas mal de remue-ménage chez les référenceurs.

 

Panda Brevet

 

Ce brevet Panda se déclame de cette manière :

 

« Un lien implicite est une référence à une ressource cible, par exemple, une référence à la ressource cible, qui est inclus dans une ressource de source, mais n’est pas un lien exprès à la ressource cible.

Ainsi, une ressource dans le groupe peut être la cible d’un lien implicite sans utilisateur pouvant accéder à la ressource en suivant le lien implicite « .

 

C’est une traduction pure et dure de ce que donne ce brevet, mais en terme clair cela dit quoi le lien implicite ?

 

Mentionner la marque ou le domaine

 

Qu’à présent il lui est possible d’assimiler un commentaire, des écrits sur une marque ou un domaine sans qu’il y soit besoin d’y mettre un lien dessus, ramenant à cette marque, que cela soit sur un site ou sur les réseaux sociaux, le simple fait de mentionner suffit à être considéré comme étant un vote de confiance.

 

Implied links

 

Grâce à cet algorithme, il prendra en compte dès qu’une requête associée à une marque est faite sur son moteur et qu’ensuite la personne clique sur le site en question.

 

Mais pour éviter bien entendu toute malversation « hey il ne faut pas le prendre pour un gogole 👿 », il ne se fera pas avoir par un nombre de requêtes importantes sur un même site, mais plutôt la mention de votre marque sur des sites différents, et bien plus encore sur des sites d’autorités.

 

Mais c’est bien joli tout ça et comment faire pour que l’on parle de votre marque, et bien au revient aux bons vieux contenus que l’on rabâche en permanence, suscité l’intérêt, pas par des liens, mais par des bons vieux écrits, éditoriaux, articles, ajouter à des images, vidéo, PDF, etc.

 

Le Guest blogging à revoir

 

Guest blogging

 

Vous avez aussi à prendre en compte le Guest blogging (le fait d’écrire un article sur un blog ne vous appartenant pas) mais de manière quelque peu différente, si la possibilité d’un lien devient compromise avec l’histoire des sanctions de Google, amené à ce que le propriétaire du blog vous cite (votre marque ou domaine) sur la page afin de donner une valeur accrue en tant que citation.

 

Sans oublier bien entendu de bien choisir le blog, qu’il soit toujours d’autorité, pas si facile.

 

En résumé faire du réf en 2015

 

Pour résumé et améliorer son réf aujourd’hui, on le dit et le claironne sur tous les toits concentrez-vous sur le client, l’internaute, le contenu un max de contenu qui soit bien ciblé sur les lecteurs.

 

Ce qui peut amener à ce qu’il parle de vous, va partager, mais aussi profiter pour surveiller ce qu’il se dit sur votre marque ou domaine, les mots que les internautes utilisent et servez-vous-en dans votre contenu.

 

Allez bon courage et allez remplir vos pages de votre plus belle écriture virtuelle.

 

On en reparle sur le forum la bise à tous

Les commentaires directement sur le forum

Guide pour le référencement d'autres informations d'optimisation