Rétrospective du référencement !


Référencement si on revenait en arrière



 

 

Quoi ! Mais c’est n’importe quoi ? Bien sûr, on a déjà bien à faire avec le SEO 2013, pour aller se prendre la tête avec ce retour vers le passé du référencement. Pourtant soyons un brin nostalgique, pour ceux et celles qui ont font partie des dinosaures, oui oui, c’est ainsi qu’on les appelle affectueusement et surtout avec grand respect. Cette époque était géniale, on se prenait moins le cerveau pour faire son ref.

 
Je reconnais que c’était bâcler à l’époque (plus de dix ans de cela par rapport aux conditions d’aujourd’hui), tout juste 50 à 100 caractères pour une description dans un annuaire, constitué principalement de mots clefs, si si je vous certifie cela.
Le web était l’Eldorado du webmaster/référenceur, c’était la belle vie !

 
Et vous allez voir ou revoir pour ceux qui l’ont vécu, que certaines choses n’ont pas changé et font toujours le buzz sur la toile.
En avant pour un :

 

RETOUR VERS LE FUTUR DU SEO

 

Retour vers le futur

 

 

 

2005 – Comment développer sa popularité



 

 

Je comprends votre surprise, on parlait déjà de cela à l’époque, c’était il y à huit ans déjà.

 
Les moteurs de recherches commençant à affiner leur algorithme, il était évident que les métas-tags devenaient de moins en moins cruciaux pour le référencement et qu’il fallait voir plus larges pour se positionner, le terme de « popularité » était dans ces prémices.

 
La popularité était et est toujours une mesure qui concerne la qualité et la quantité des liens pointant vers un site, rien n’à changer sur cela, mais on commençait gracieusement à mettre en avant le Page Rank et surtout sortait à l’intention des webmasters la fameuse et inoubliable (aujourd’hui certes) toolbar du PR.

 
On expliquait à l’époque qu’il fallait soumettre en masse vers les annuaires généralistes, thématiques, les contenus éditoriaux, etc.. Attention, il était convenu de devoir à présent commencer à faire un peu plus de texte pour les soumissions.

 
Et l’attribut Nofollow faisait ses débuts dans le SEO, en réponse aux liens spams des commentaires sur les blogs, mais ses débuts était très controversé et ne faisait pas l’unanimité.

 

 

2006 – Google vit un moment difficile

 

 

Google a vécu une année difficile que celle de 2006, A9 et Alexa (d’Amazon) le lâchent pour Microsoft, Ebay est en pourparler pour aller chez Yahoo ou Microsoft.
C’est la bagarre historique entre Google et Microsoft sur le fameux IE7 !

 

Google décés

Sa sens le bruler pour ce fameux moteur de recherche, il perd en nombre de sympathisants, bon vous connaissez la fin déjà, enfin il était bon d’espérer que les parts de marché se rééquilibrent, Raté.

 
Il était question de plus en plus de resserrage concernant les soumissions dans les annuaires, les prémices du futur étaient petit à petit mises en place et l’on voyait ces conditions de plus en plus se raffermir, finis le bon temps.

 
Plus de sites en construction, choisir judicieusement ces annuaires spécialisés ayant la même thématique que le site, on commençait à refuser les soumissions faites à l’arrache.

 
L’étau se resserre plus d’autre choix que de se mettre en rang et d’être un peu plus sérieux dans ces soumissions.

 

 

2007 – Pertinence des résultats entre les moteurs

 

 

Google en ce début d’année continue à perdre de sa superbe et nombreux se tourne vers d’autres moteurs comme Yahoo.
Il c’est ressaisi et en fin 2007, coup de théâtre, il sort la géolocalisation des sites, qui était dans ces années-là dès plus basique et prend une tournure plus concrète, sur l’interface des webmasters (Webmaster Tools) dans GG, il était possible de préciser une adresse postale, une ville, qui allait être mis de manière visible.

 
Il est fut fait en cette année une étude donnant le résultat incroyable à l’époque, sur la pertinence des recherches et des positions sur quatre moteurs, Google (bien sûr, toujours là celui-là), MSM, Yahoo et un petit nouveau crée pour l’occasion Airs, et bien il est expliquer qu’il y aurait plus ou moins 25 % de différence sur les scores de pertinence.

 
Yahoo arrive en tête du classement avec 42 %, GG se place en deuxième avec 36 %, MSM n’obtient que 34 et le petit nouveau 32 %. Ce qui se traduit par une évidente différence de marque des moteurs associés aux pages de sites.

 

 

2008 – Attribut nofollow utile ou pas

 

 

On n’a pas encore fini avec l’histoire de l’attribut nofollow, il est encore question de sa pertinence ou pas, si je ne m’abuse ce n’est que cette année (2013) ou enfin c’est officiel tout le monde l’emploi et pour diverses raisons.

 
Renversement Google prend sa revanche et décide de racheter Yahoo, après l’échec retentissant de Microsoft dans cette transaction.

 
Cela devient le monopole des deux géants qui se disputent les parts du marché du système d’exploitation et des navigateurs, c’est une véritable prise de pouvoir de l’informatique et du web, le contrôle sur tout et la porte ouverte sur les divers types de manipulations.

 

2009 – Annonce prématurée de la mort du PR

 

 

Tiens donc vous, cela vous rappelle quelque chose, on le vit actuellement, et bien sachez que c’est du réchauffé pur et simple déjà en 2009, on en faisait grand bruit de l’éventuel décès du Page Rank (cela nous apprendra à compter sur lui), il on fait le buzz les ingénieurs chez GG, en faisant courir ce bruit, sur le coup affolement général dans les serps.

 

R.I.P Page Rank
Donc, on se remet les pendules à l’heure, ce n’est qu’un gros coup de publicité ou autre, enfin le principale pour eux et que l’on parle d’eux, écœurant.

Le système obligeant d’avoir un numéro dans une URL est fini, a ce moment-là il était obligatoire pour indexer un site d’avoir trois chiffres dans son URL, et bien en cette année 2009, on pouvait passer outre et conserver en l’état son URL.

 

 

2010 – HTTPS impact négligeable

 

 

Voici les infos apportées en cette année 2010 :

 

Fin du zoning des pages, on ne verra plus un poids plus grand pour le contenu central d’une page par rapport aux colonnes mises sur les côtés ou le footer.

 

– Les mentions légales et autres vont être détectés par GG.
– Les titres ayant les balises <hn> seront classés plus importants.
Les longues traines entrent dans la tour infernale des référenceurs.
– Les liens en java script ont la faculté de transmettre du PR.

 
Le plus drôle (par rapport à 2013 et le not provider), est l’annonce en 2010 que les recherches faites en HTTPS ne seront pas considérées par défaut, cette mise en place des recherches sécurisées sera considérée comme négligeable par Google.
Mais bien sûr, il avait de sacrés projets à l’époque, il voyait loin les ingénieurs, pour nous préparer tranquillement à ce que l’on vit aujourd’hui.

 

 

2011 – Surprise, avec le Panda

 

 

Coucou, le voilà, il arrive, bien caché, on l’avait annoncé sous le patronyme de Farmer dans le but de viser les fermes de contenu. Ils se sont bien foutu de nous, puisque peu de temps après sa sortie, bizarrement, ce nouvel algorithme qui fait des ravages sur son passage, lors d’une interview, il est préciser qu’en faite il se nommait PANDA et serais un fléau pour tous.

 

 

2012 – Trop de pub tue la pub en référencement

 

 

L’année dernière, on fait comprendre aux webmasters que trop de pub coule votre positionnement et ira même à l’affecter de manière négative, on entre dans le cercle infernal des traquages, des pilonnages de sites.

 

Trop de pub

Ces publicités qui vous permettaient un tant soit peu de payer votre hébergement et autres, l’âge d’or est définitivement fini, ils serrent l’étau tellement fort, que cela en devient décourageant. Car bien que cela soit d’un côté esthétique et plus agréable à surfer dans ces bannières intempestives de publicité, il faut ouvrir les yeux avec cette phrase :
Faites ce que je dit pas ce que je fais
En un mot, il a la toute-puissance de la publicité pour remplir ces propres caisses nous il nous oblige à arrêter nette sinon pénalité.

 

Et avec cette année 2013, on n’a pas fini dans baver, le tout puissant Google prend le monopole du référencement et met à terre plus d’un.

Voilà c’était mon moment de nostalgie, ou il était bon de vivre et d’en vivre du web, ou tous ou presque tout était permis et où chacun avait sa place, le référencement était vraiment plus simple.

 

 

Ce qui sera mis en place aujourd’hui aura une finalité dans l’avenir, de vrai visionnaire ceux qui tirent les ficelles dans les hautes sphères, allons on referme la boucle du temps et on avance vers notre destin.

Il vous vient d’autre fait marquant concernant les mises en place de stratégie dans ces fameuses années …

Venez nous en faire part sur le forum ou nous rafraichir la mémoire

Les commentaires directement sur le forum

Guide pour le référencement d'autres informations d'optimisation