Zoom sur le consultant en référencement


Référenceur – Chargé de référencement – Consultant en référencement



Qu’il soit indépendant ou qu’il travaille au sein d’une agence web, le référenceur (aussi appelé chargé de référencement ou consultant en référencement) a pour mission d’améliorer la visibilité d’un site internet en vue d’acquérir des visiteurs.

Ces dernières années le rôle du référenceur a pris beaucoup d’importance au sein des métiers du web, notamment en raison de la complexité croissante des algorithmes utilisés par les moteurs de recherche pour classer les sites internet dans leurs pages de résultats et particulièrement celui de Google qui s’octroie près de 80% des parts du marché de la recherche internet en France.

Le principal « terrain de jeu » du référenceur est-ce que l’on désigne par un terme anglo-saxon utilisé internationalement : la SEO ou Search Engine Optimization (en français ce terme est généralement traduit par Optimisation pour les Moteurs de Recherche, mais c’est l’abréviation SEO qui est utilisée).

Quelques rappels sur ce qu’est le référencement



Bien que l’objet premier de cet article ne soit pas de définir le référencement, mais plutôt de comprendre qui sont ses acteurs et comment ils travaillent, il est toutefois indispensable de rappeler brièvement les bases de la SEO avant d’entrer dans le vif du sujet.

Les principaux moteurs de recherche, et Google en particulier en raison de la domination qu’il exerce sur le marché de la recherche, essaient d’afficher dans leurs pages de résultats les sites web qu’ils jugent les plus pertinents pour une requête donnée en présentant en premier ceux considérés comme ayant le plus d’autorité dans leur domaine.

Ce classement s’appuie sur des fonctions mathématiques réunies au sein d’un algorithme visant à mesurer un très grand nombre de paramètres liés au contenu visible de la page analysée (vos textes, vos images, vos vidéos, etc.), au contenu invisible de la page analysée (le code source) et à son autorité qui dépend essentiellement du nombre et de la qualité des liens pointant vers elle.

En définitive, sur un plan théorique, le référencement est moins compliqué qu’il n’en a l’air : contenu de qualité + liens de qualité = bon positionnement dans les SERPs (Search Engine Results Pages : Pages de résultats des moteurs de recherche). Dans la pratique en revanche il en va malheureusement tout autrement, notamment sur Google qui sous prétexte d’améliorer la pertinence de ses résultats a rendu son algorithme de classement si complexe que les effets obtenus sont parfois aux antipodes de ceux recherchés…

Référenceur : qui est-il ?

Il n’y a pas de profil type du référenceur, au contraire on trouve des référenceurs de tous horizons, de tous âges, ayant des parcours scolaires et universitaires très hétéroclites ainsi que des expériences professionnelles très diverses.

L’une des principales raisons à l’origine de ce manque d’homogénéité des profils au sein de cette profession est qu’il n’existe pas réellement de formation universitaire encadrée pour s’orienter vers la SEO. En réalité il existe en France depuis quelques années des Licences Professionnelles de Référencement, notamment au sein de l’IUT de Mulhouse (Licence Référencement et Rédaction Web – Mulhouse : http://www.licence-referencement.fr) qui permettent d’acquérir de bonnes bases pour faire de la SEO son cœur de métier.

Cependant, aucune formation n’est et ne pourra jamais être suffisante pour prétendre être « un bon référenceur » et ce pour la simple et bonne raison que la SEO nécessite de se former en continu.
Bien que de nombreuses autres activités professionnelles nécessitent ponctuellement de mettre à jour ses connaissances et savoirs-faire, le référencement nécessite de se former au quotidien tant les pratiques évoluent rapidement dans ce secteur d’activité.
En d’autres termes je trouve très positif ce début de professionnalisation du métier de référenceur grâce à ce type de formation, mais cela n’affranchira jamais un professionnel du référencement de la nécessité de continuer à se former au quotidien tout au long de la vie.

Compétences et qualités requises

Le référenceur se doit d’être un touche à tout, d’être curieux, d’avoir une approche du web pluridisciplinaire et doit pour cela posséder quelques bases en graphisme, en développement, en ergonomie, en rédaction, en gestion de projet et en web-marketing.
Il ne s’agit pas de maîtriser précisément tous les aspects de ces différents corps de métier, mais d’être capable de superviser la relation étroite qu’ils entretiennent avec le référencement d’un site internet.

Au-delà d’une incontournable maîtrise des différentes techniques de référencement à jour (et j’insiste lourdement sur « à jour »), un chargé de référencement doit être capable de conseiller, d’expliquer, de guider : en 2013 la SEO interagit avec de nombreux autres domaines et le référenceur est nécessairement amené à travailler de concert avec d’autres professionnels. Avoir un esprit de synthèse est alors un atout de poids pour éviter de perdre du temps et de se disperser en passant d’un domaine à l’autre au cours d’une journée de travail.

Enfin, sur le plan des qualités humaines, un consultant SEO doit faire preuve de pédagogie auprès de ses clients (beaucoup d’entre eux sont totalement néophytes vis-à-vis d’internet).

Devez-vous nécessairement faire appel à un référenceur ?

Difficile de répondre en un mot à cette question, car ça dépend de pas mal de choses. Néanmoins, voilà les questions à vous poser afin de pouvoir y répondre :

• Êtes-vous à l’aise avec la construction d’un site web, son fonctionnement ? Connaissez-vous les bases du code html, du php ?
• Avez-vous des bases solides en matière d’optimisation on-site et de netlinking ?
• Disposez-vous de suffisamment de temps pour effectuer une veille journalière dans le domaine de la SEO afin de mettre à jour vos connaissances ?

Si à l’une ou l’autre de ces questions la réponse est non alors oui, vous devriez faire appel à un référenceur pour travailler sur votre site.
C’est d’autant plus important s’il s’agit d’un site vitrine pour votre activité principale ou bien d’un site marchant qui constitue tout ou partie de votre activité principale, car de mauvaises actions sur son référencement peuvent lui être fatales…

Comment choisir un référenceur sérieux et compétent ?

Avant de foncer tête baissée dans une chasse au référenceur idéal vous devez d’abord clairement définir vos besoins et vos attentes en matière de référencement.

S’agit-il de sortir d’une pénalité ou bien simplement d’améliorer votre positionnement actuel sur un certain nombre de requêtes ? S’il s’agit de sortir d’une pénalité avez-vous pu identifier avec certitude s’il s’agit d’une pénalité algorithmique (Penguin ? Panda?) ou d’une pénalité manuelle (dans le cas d’une pénalité manuelle, vous avez du recevoir un message dans votre tableau de bord Google Webmaster Tools) ?

Si votre objectif est d’améliorer le positionnement actuel des pages de votre site sur un certain nombre de requêtes, prenez le temps de bien définir l’ensemble des mots et expressions-clés à travailler.
Une fois que vous avez bien défini vos objectifs vous pouvez commencer à chercher votre référenceur :

Exigez systématiquement que l’on vous présente des références : fuyez les référenceurs qui refusent de vous montrer quelques références, quelques positions acquises sur un certain nombre de sites sous prétexte que leurs clients ne sont pas d’accord ! C’est une fausse excuse : oui il peut arriver que des clients ne souhaitent pas que l’on présente les résultats obtenus avec leur site à des prospects, mais d’une part ce n’est pas le cas de tous les clients (beaucoup acceptent ou s’en fichent) et d’autre part sur la quantité de sites qu’un référenceur professionnel a référencé il y en a forcément quelques-uns qu’il peut présenter comme références. Dans le cas contraire soit il s’agit d’un débutant, soit il s’agit d’un amateur donc ne prenez pas de risques si l’on ne veut pas vous présenter de références passez au suivant.

Évitez les référenceurs qui se présentent avec un discours trop commercial, très formaté : il s’agit la plupart du temps d’agences qui sont là pour faire du chiffre et qui souvent ne vous offriront pas un référencement de qualité.

Exigez un contact téléphonique : il y a des choses que l’on peut facilement préparer longuement à l’avance par écrit, notamment des réponses « parfaites » aux questions posées, qu’il est beaucoup plus difficile d’improviser au téléphone.

Demandez à ce qu’on vous explique brièvement la stratégie qu’il ou elle compte mettre en place : vous saurez assez rapidement en l’écoutant parler si la personne semble à l’aise avec ce qu’elle vous raconte. Si vous pouvez être accompagné de quelqu’un qui s’y connaît un peu c’est encore mieux.
Si l’on vous recommande quelqu’un, c’est l’idéal, mais veillez tout de même à exiger quelques références.

Dans tous les cas, ne vous précipitez pas pour faire votre choix : prenez le temps de réfléchir, demandez conseil autour de vous, etc. C’est souvent dans la précipitation que l’on fait les mauvais choix et en matière de référencement ça peut vous coûter cher.

Pour finir je dirais simplement qu’un référenceur sérieux et compétent peut faire beaucoup de bien à votre site web en décuplant votre trafic organique ce qui peut vous aider à développer votre chiffre d’affaires de manière notable.
En revanche un mauvais référenceur ou un amateur peut couler votre site en l’espace de très peu de temps et bien souvent il faudra ensuite vous armer de patience pour remonter.
Ne faites donc pas ce choix à la légère, si vous n’êtes pas sûr de vous, si vous doutez de la personne alors il vaut mieux remettre à plus tard cette prestation de référencement plutôt que de risquer de compromettre la visibilité de votre site, surtout s’il n’est pas pénalisé et que votre seul objectif est d’améliorer votre positionnement.

Dites-vous que si vous ne trouvez pas tout de suite le référenceur qui vous conviendra ce n’est pas très grave : continuez à alimenter régulièrement votre site avec du contenu de qualité, animez vos profils sur les réseaux sociaux, etc.
Votre site ne s’en portera que mieux et ça vous laissera le temps de trouver le référenceur idéal !
Altertic - Paul Gire
Paul GIRE (https://plus.google.com/101821562699234322352/about) – @lterTIC

Vous voyez d’autres points à soulever pour reconnaitre un bon professionnel ? Quels ont été vos expériences avec un référenceur ?
Pour en débattre, venez sur le forum dans Le référencement et son référenceur, être ou ne pas être ?

Les commentaires directement sur le forum

Guide pour le référencement d'autres informations d'optimisation